deutsch.militaria Forum Index deutsch.militaria
militaria
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



 sites partenaire 
Hommage a cest Francais,de vrai Francais....
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    deutsch.militaria Forum Index -> l'arriere ligne -> taverne
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Hans Hickethier
Hauptscharführer
Hauptscharführer

Offline

Joined: 22 Mar 2011
Posts: 358
Localisation: Montréal

PostPosted: 05/09/2012 22:38:41    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

Bonjour,donc voila ,un petit hommage a cest 12 Francais qui on été exécuter a Bad Reichenhall,il se sont battus pour leurs convictions,et ce,jusqua la mort.....


honneur a vous,soldat de la 33em panzer-grenadier division Charlemagne der Waffen SS

http://www.youtube.com/watch?v=E9GMXndOo9c&feature=endscreen&NR=1




cdlt,



Diego
_________________
Das grosste deutsche Panzerass ruhe in frieden=Micheal Wittmann

Nous t'oublierons jamais....RIP


Last edited by Hans Hickethier on 08/09/2012 02:49:03; edited 2 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: 05/09/2012 22:38:41    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
**57
Untersturmführer
Untersturmführer

Offline

Joined: 02 Jan 2010
Posts: 691
Localisation: thionville

PostPosted: 06/09/2012 13:55:49    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote


Plaque apposée sur la stèle funéraire,
aujourd'hui détruite, en clairière de Kugelbach


Plaques commémoratives près de la tombe commune.
Les douze impacts représentés sur la plaque ne le sont pas qu'à titre décoratif.

Gerbes déposées par d'anciens combattants



Déroulement des faits

Le 29 avril 1945, après que les survivants de la 38ème SS Panzergrenadierdivision Nibelungen eurent tenté de bloquer le passage des ponts sur l'Amper et Isar aux forces armées américaines, près de Moosburg, une partie du bataillon de la division Charlemagne affecté à cette division fut dispersée et beaucoup se rendirent aux troupes américaines. Avec d'autres prisonniers allemands, 12 Français sont prisonniers dans une caserne de Bad Reichenhall. Le 6 mai 1945, la 2e Division blindée de Leclerc occupe la ville. Les W-SS français essayèrent alors de s’échapper par crainte de représailles, sachant parfaitement que leurs compatriotes allaient les considérer comme des traîtres. Ils sont finalement capturés dans une forêt voisine, encerclés par deux compagnies françaises, et seront fusillés. L'exécution eut lieu le 8 mai 1945 vers 17 heures, donc quelques heures avant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu général, dans une petite clairière jouxtant le chemin de Kugelbach, sur le territoire de la commune de Karlstein, limitrophe de la petite ville de Bad Reichenhall, en Haute Bavière, non loin de l’Obersalzberg. Les polémiques sont encore vives de nos jours quant aux responsables de cette exécution.
Le père Gaume, un ancien missionnaire au Dahomey, fut témoin de l'exécution. Il fournit le témoignage suivant à la famille de l’une des victimes.
« Après que parvint de l'état-major de la division l'ordre de fusiller les prisonniers, le père Fouquet, aumônier de la division, me confia la mission de les assister dans leurs derniers moments.
Le jeune lieutenant qui commandait le peloton d'exécution n'appartenait pas à mon unité et je ne le connaissais pas. Très affecté par l'ordre reçu, il se demanda s'il ne devait refuser; tourmenté par sa conscience, il voulait faire son possible pour rendre aux hommes leur dernière heure moins pénible et partagea avec eux la communion avant l'exécution. Le peloton d'exécution fut constitué par une autre unité et les douze hommes furent conduits à Karlstein. L'un des prisonniers refusa l'assistance de l'Église, trois autres déclarèrent n'avoir pas de dernier message à transmettre à leur famille. Parmi les autres il y en eut au moins un qui demanda à sa famille de pardonner au peloton d’exécution.
L'exécution se fit en trois étapes de quatre hommes à chaque fois. Tous refusèrent de se laisser bander les yeux et moururent en criant "vive la France"; parmi les derniers se trouvaient le lieutenant Briffaut et le grenadier W-SS Pavras. Selon les ordres reçus, je laissai les cadavres sur le sol et me tournai vers des soldats américains allongés à proximité et leur ordonnai d'enterrer les morts, ce qu'ils firent quelques jours plus tard ».
Le témoignage suivant fut fait par le père Fouquet, l'ancien aumônier de la 2e DB :
« L'ordre de l'exécution fut donné à l'état-major de la division par un officier dont j'ignore le nom suite à un coup de téléphone avec le général Leclerc. Les membres de la "Charlemagne" ayant eu une attitude particulièrement arrogante envers un officier qui leur avait reproché d'avoir mis l'uniforme des "boches", ils lui répondirent que celui-ci se sentait lui aussi bien dans l'uniforme des Américains !
Selon le complément d'enquête se trouvaient parmi les douze prisonniers certains qui venaient de l'hôpital; une photo permet d'identifier la fiche d'évacuation qui selon l'usage dans la Wehrmacht était fixée à la boutonnière. Ils s'étaient rendus sans combattre aux Américains qui les enfermèrent avec d'autres prisonniers allemands dans la caserne des chasseurs alpins de Bad Reichenall.
Ayant appris que leurs gardiens devaient être remplacés par des troupes françaises, ils décidèrent de s'évader; ils réussirent en traversant la clôture de la caserne et à se réfugier dans un bois à proximité, mais leur évasion fut découverte et ils furent peu après encerclés par deux compagnies de la 2ème DB et ramenés sous bonne escorte l'après-midi. Le 8 mai ils furent transportés par camion à Karlstein, c'est-à-dire sur la route qui mène à Kugelbach. Quand ils surent qu'on s'apprêtait à leur tirer dans le dos, ils protestèrent énergiquement. Ils eurent le droit de se mettre debout et face au peloton d'exécution. Les cadavres restèrent effectivement sur place et ne furent enterrés que trois jours plus tard par des soldats américains. Un prêtre militaire américain était présent à cette occasion et bénit les morts. Aussitôt on planta sur les tombes des croix de bois avec les noms des fusillés. Ces noms disparurent par la suite ».
Des habitants d'une ferme se trouvant à proximité se souviennent encore bien des années plus tard de l'événement sans pouvoir citer de fait précis. Quand ils remarquèrent les préparatifs, ils se cachèrent par peur d'éventuelles représailles.
Suites de cette affaire
Plaque apposée sur la stèle funéraire, aujourd'hui détruite, en clairière de Kugelbach
Entre-temps, le 6 décembre 1948, sur la demande de la famille d'une des victimes, une nouvelle enquête fut lancée. Mais elle n'apporta pas de nouvelle lumière sur l'arrestation et l'interrogatoire des tués ni sur les circonstances de leur mort. Finalement on procéda le 2 juin 1949 à l'exhumation des cadavres dans la clairière de Karlstein. Onze furent inhumés dans le cimetière communal de St Zeno à Bad Reichenall et bénis par un prêtre catholique. La sépulture commune se trouve aujourd'hui encore là-bas dans le groupe 11, rangée 3, n°81 et 82.

Un récent ouvrage de J.-C. Notin (Leclerc, Perrin, 2005) relance la polémique en émettant l’hypothèse que Leclerc, suite à la très célèbre réplique lancée par un W-SS à qui il demandait s’il n’avait pas honte de porter un uniforme allemand "Et vous ! Vous portez bien un uniforme américain", aurait simplement demandé à ses officiers "Débarrassez-moi d’eux", voulant dire par là "évacuez-les vers l’arrière", et que son ordre aurait été mal interprété par un officier. Cette tentative de blanchiment de Leclerc semble peu probable [1] : un acte grave comme l’exécution de 12 prisonniers de guerre, sans jugement, ne peut être l’initiative d’un subalterne d’autant plus que la guerre était finie et que cet officier ne se trouvait donc pas dans une situation d’urgence sous le feu de l’ennemi. La 2e DB était une unité régulière de l’Armée Française, censée être structurée et disciplinée, et, pour exécuter un tel ordre, il fallait qu’il vienne du QG.

Leurs livrets individuels (Soldbücher) ayant vraisemblablement été retirés aux 12 hommes au moment de leur capture, ne furent dans un premier temps identifiés que quatre soldats (dont 3 officiers), puis 2 autres :
SS-Obersturmführer Serge Krotoff, né le 11.10.1911 en Russie et membre de la communauté « anti-bolchévique » des Russes Blancs exilés en France. Officier vétéran de la marine marchande française, il commandait la compagnie anti-char du Bataillon léger de la Charlemagne.
SS-Untersturmführer Paul Briffaut, né le 08.08.1918 à Nice, officier de la LVF, démobilisé de la Brigade Charlemagne en décembre 1944 suite à des blessures, après avoir commandé la compagnie de canon du W-Gren Rgt der SS 58.
SS-Untersturmführer Robert Doffat, 37 ans, autrefois vétéran du 3ème Bataillon de la LVF, qui avait été assigné à l’état-major du groupe d’artillerie divisionnaire.
SS-Grenadier Jean Robert, né le 01.02.1915 à Nantes, issu de la LVF.
SS-Grenadier Raymond Payras, 22 ans, de Touget (Gers).
SS-Mann Jacques Ponnau (grade exact inconnu), il fut identifié en 1979, à partir d'une photo des victimes de Karlstein prise avant leur assassinat.

Les six autres sont restés jusqu’à maintenant inconnus.


Le général Leclerc, face à ses compatriotes revêtus de l'uniforme feldgrau. Dans quelques minutes, ils seront passés par les armes. Leclerc s'adressant à un des prisonniers demanda comment il avait pu endosser l'uniforme allemand. L'autre lui fit remarquer qu'il portait aussi un uniforme étranger (américain en l'occurence).

Les soldats français avant leur exécution
Back to top
**57
Untersturmführer
Untersturmführer

Offline

Joined: 02 Jan 2010
Posts: 691
Localisation: thionville

PostPosted: 06/09/2012 13:58:27    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

Un témoignage

Concernant l’affaire de Bad-Reichenhall, j’aimerais apporter quelques éléments.
J’ai enquêté sur le sujet. Un membre de ma famille paternelle ayant fait partie des fusillés. Grâce à cela, j’ai pu avoir la confiance d’anciens de la Division Charlemagne ainsi que d’anciens de la 2e DB. J’ai donc obtenu directement ou indirectement des témoignages oraux et écrits d’un ancien chef de section, d’une sentinelle du PC du Gal Leclerc, d’un aumônier de la 2e DB, par exemple.
Les Français portant l’uniforme de la Waffen SS, et aussi l’un d’eux, de lieutenant de la Werhmacht, ont été fusillés le 8 mai 1945 alors que l’Armistice avait été signé le 7 à Reims. De plus, les Américains avaient donné l’ordre de cessez-le-feu le 4 mai suite à la capitulation du corps d’armée allemand de la région. La 2e DB avait été prévenue expressément de cela. (Archives US)
Contrairement à ce qui a été relaté, les 12 Français se sont livrés le matin du 8 mai à l’armée américaine, qui leur a demandé de se présenter au PC avancé du Gal Leclerc qui se tenait dans une villa à la sortie de Bad-Reichenhall. Il n’y a donc pas eu de course poursuite.
Une sentinelle du PC les a vus arriver. Il a cru qu’il s’agissait d’Allemands. Ils ont été présentés au Général Leclerc qui s’est entretenu avec eux. 5 photos ont été prises par le reporter de la 2e DB, Henri Malin. Ces clichés se trouvent à l’ECPAD au Fort d’Ivry. On peut voir sur ces photos que les volontaires de la « Charlemagne » se tiennent au garde-à-vous face à Leclerc. Ils se seraient bien tenus, contrairement à ce qui est dit sur leur attitude insolente. Confirmé par la même sentinelle citée ci-dessus.
À 17 h, ils sont amenés dans les bois proches, au lieu dit Kugelbach. Là, il leur est signifié par le chef de la 4e compagnie du I/RMT, le lieutenant Ferrano, qu’ils vont être fusillés. Les officiers du groupe de la « Charlemagne » (lieutenant Briffaut, Krotoff) protestent violemment, ils invoquent le droit de la guerre, le droit politique, le droit pénal… Un aumônier, le Père Gaume, écrira que l’un d’eux aura un instant de défaillance avant de tomber.
Ils seront fusillés par groupe de quatre par un peloton de 12 hommes de la 4e compagnie commandé successivement par un des quatre chefs de section de cette compagnie. L’un d’eux (futur colonel) est ébranlé, il témoignera par écrit après la guerre auprès d’un ancien de la Division Charlemagne qui a enquêté dans les années 70/80.
Les corps sont laissés sur place, sur ordre (de qui ?). La 2e DB évacue le soir même la région qui est zone d’occupation américaine. J.-C. Notin laisse entendre qu’ils ont été mis à la porte par les Américains.
Les identités des 12 n’ont pas été relevées. Il semble sûr que la Prévôté de la Division ne soit pas dans le coup. Plus tard, le Père Gaume, censé s’occuper des identités, d’après le chef de section, écrit qu’il ne sait pas.
Les corps seront enterrés 3 jours plus tard, sur place, dans les bois, dans une fosse commune, par les Américains avec la présence d’un « Chaplin ». Sur le fait que le Père Gaume n’a pas exigé du lieutenant Ferrano une inhumation, il répondra qu’il était d’abord un militaire avant d’être un aumônier.
Les corps seront exhumés en juin 1948 et transférés au cimetière municipal de Bad Reichenhall. Une tentative d’identification par les autorités n’aboutira qu’à 4 noms sûrs (confirmé plus tard par les photos du photographe H. Malin).
À ce jour, malgré des recherches et démarches tous azimuts, il n’a pas été possible de déterminer les noms des 8 autres hommes. De plus, à ma connaissance, au moins 1 des noms connus n’a toujours pas de notification de décès à l’État Civil. Il (ils sont) est considéré comme disparu.
Il n’a pas été possible de savoir qui a été le donneur d’ordre. Le père Gaume écrit que la décision a été prise par un conseil d’officiers, Leclerc aurait couvert ensuite. Ce qui est plausible aussi.

Source : Paul Briffaut, le 27/01/2008
Back to top
**57
Untersturmführer
Untersturmführer

Offline

Joined: 02 Jan 2010
Posts: 691
Localisation: thionville

PostPosted: 06/09/2012 15:08:31    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote


Les Autres juste cette photo

Back to top
ced
Untersturmführer
Untersturmführer

Offline

Joined: 28 Dec 2010
Posts: 922
Localisation: liege belgique

PostPosted: 06/09/2012 21:19:18    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

waouwwwwwwwwwwwwww!!!!
superbe cet article,passionnant !!!
merci a toi Okay
ced
_________________
recherche tout sur la 28eme division ss wallonie
Back to top
Hans Hickethier
Hauptscharführer
Hauptscharführer

Offline

Joined: 22 Mar 2011
Posts: 358
Localisation: Montréal

PostPosted: 08/09/2012 02:49:44    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

"poste suivant"
_________________
Das grosste deutsche Panzerass ruhe in frieden=Micheal Wittmann

Nous t'oublierons jamais....RIP


Last edited by Hans Hickethier on 08/09/2012 02:51:12; edited 1 time in total
Back to top
Hans Hickethier
Hauptscharführer
Hauptscharführer

Offline

Joined: 22 Mar 2011
Posts: 358
Localisation: Montréal

PostPosted: 08/09/2012 02:50:29    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

http://www.youtube.com/watch?v=MDaFI0unvJw&feature=watch_response


Une Vidéo encore plus touchante que la premiere,


cdlt,



Diego
_________________
Das grosste deutsche Panzerass ruhe in frieden=Micheal Wittmann

Nous t'oublierons jamais....RIP
Back to top
RZM
Guest

Offline




PostPosted: 08/09/2012 12:25:23    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

Bonjour!
Bel article mais de la dire que c'était de vrai Français.... Rolling Eyes Rolling Eyes
Beaucoup étaient des anciennes crapules rentrées dans la Milice qui ne pensaient à leur profits!
Donc ertains ne méritaient que de finir à la potence!
RZM
Back to top
**57
Untersturmführer
Untersturmführer

Offline

Joined: 02 Jan 2010
Posts: 691
Localisation: thionville

PostPosted: 08/09/2012 13:27:51    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

RZM wrote:
Bonjour!
Bel article mais de la dire que c'était de vrai Français.... Rolling Eyes Rolling Eyes
Beaucoup étaient des anciennes crapules rentrées dans la Milice qui ne pensaient à leur profits!
Donc ertains ne méritaient que de finir à la potence!
RZM


oui c'est clair bon après chaque personne avez une motivation pour s'engager dans cette armée,
moi je dit jusque qu'il aurais du avoir un jugement et pourquoi pas la potence pour certain si il la meriter
salutation


Last edited by **57 on 08/09/2012 13:28:42; edited 1 time in total
Back to top
hervé
Untersturmführer
Untersturmführer

Offline

Joined: 31 Oct 2009
Posts: 730
Localisation: valence

PostPosted: 08/09/2012 13:28:40    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

Reportage trés interressant, MERCI .


Malgrés tout dans le lot , il y en a bien qui se sont engagés par idéal politique.
Back to top
Hans Hickethier
Hauptscharführer
Hauptscharführer

Offline

Joined: 22 Mar 2011
Posts: 358
Localisation: Montréal

PostPosted: 08/09/2012 13:44:28    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

Bonnjour,je dit que se sont de vrai francais,car,EUX ils ont su mourrire pour leurs conviction,contrairement a d'autre qui on retourné leur veste au dernier moment.



cdlt,



Diego
_________________
Das grosste deutsche Panzerass ruhe in frieden=Micheal Wittmann

Nous t'oublierons jamais....RIP
Back to top
RZM
Guest

Offline




PostPosted: 08/09/2012 13:47:29    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

re:
Je suis d'accord avec toi sur le fait du jugement par un cours militaire!
Car même si volontaire reconnu ils ne méritaientt pas une exécution aussi rapide!
D'autant que la Charlemagne n'a pas à ma connaissance comme d'atrocitées envers les civils!
Mais il y a avait beaucoup de miliciens dans la charlemagne est beaucoup étaient des moins que rien...ayant commis des atrocitées en France!
D'où pourquoi j'ai tiqué sur la phrase de hans!
Après c'est sur que nous même nous ne savons pas dans quel camps nous nous serions retrouvés à l'époque!
RZM
Back to top
RZM
Guest

Offline




PostPosted: 08/09/2012 13:49:00    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

Re:
Le terme bon Français n'est pas le plus appropriée hans!
Disons qu'ils ont eu le courage de ne pas retourner leur veste mais ce ne sont pas de vrai Français!
RZM
Back to top
Hans Hickethier
Hauptscharführer
Hauptscharführer

Offline

Joined: 22 Mar 2011
Posts: 358
Localisation: Montréal

PostPosted: 08/09/2012 14:11:08    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

Salut RZM,meme si certain était milicien,d'autre état la pour combatre la menace comuniste,cest se que ont fait les GI's au vietnam et a d'Autre endroit.

Pour ma part je crois qu'IL se sont battu,pour une bonne cause,et avec honneur(sans masacre et autre)

cdlt,



Diego


PS:merci de t'interesser au post Okay
_________________
Das grosste deutsche Panzerass ruhe in frieden=Micheal Wittmann

Nous t'oublierons jamais....RIP
Back to top
fredzig
Administrateur

Offline

Joined: 05 Feb 2007
Posts: 7,254
Localisation: toulon

PostPosted: 08/09/2012 18:23:35    Post subject: Hommage a cest Francais,de vrai Francais.... Reply with quote

les debats
les resistants de la derniere heure sont bien marrant aussi , tu le vois dans le film le bon beurre
fred
_________________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    deutsch.militaria Forum Index -> l'arriere ligne -> taverne All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation

Template Vietcong by Bluck & dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group